Les cosmétiques bio sont-ils testés sur les animaux ?

Les cosmétiques bio sont-ils testés sur les animaux ?

Les tests sur les animaux font aujourd'hui l'objet de plusieurs polémiques dans le monde. En réalité, il est opportun de considérer que ces derniers subissent d'énormes souffrances du fait des expérimentations. Les produits cosmétiques devant être essayés, il est légitime de se demander si ces expériences sont effectuées sur les animaux. Une réponse positive serait surprenante.

Les tests interdits

Le fait que les tests sur les animaux aient été interdits sous-entend qu'autrefois, de telles méthodes étaient pratiquées. Ainsi, avant 2009, les cosmétiques bio étaient testés sur ces derniers, leur faisant parfois endurer de grandes souffrances. Il était assez important de supprimer ces tests jugés cruels.

Ce n'est que le 11 septembre 2004 que la loi a formellement interdit aux entreprises cosmétiques bio de procéder à des tests sur les animaux. Ainsi, quels que soient les ingrédients voulant être utilisés pour la conception des produits bio, ces derniers ne doivent plus être testés sur des lapins ou des souris.

Toutefois, il convient de noter qu'il y a une limite à cette règle. En réalité, la loi du 11 mars 2009 a clairement été orientée vers les essais des cosmétiques bio entrepris sur les animaux vivants. Elle est restée muette sur les animaux morts. C'est ce qui a donné lieu à une exception auprès des marques de cosmétiques bio. Puisqu'il n'était plus possible d'effectuer ces tests sur des animaux en vie, ces expériences étaient mises en œuvre sur des animaux décédés.

De plus, il était aussi possible d'effectuer des tests de certaines matières premières bio sur des animaux vivants. Ce qui déplaisait fortement aux associations luttant pour la cause des animaux. Cependant, cette loi étant trop souple a été endurcie par une nouvelle loi qui interdit formellement les essais, peu importe leur nature.

Plus aucun test sur les animaux

Grâce à la lutte acharnée à laquelle se sont données la plupart des associations qui luttent contre la souffrance des animaux, la loi a formellement interdit aux labels de procéder à leur test sur ces derniers. Ainsi, les dérogations qui avaient été prévues par la loi de 2009 ont été supprimées.

Ainsi, pour qu'un produit soit réellement considéré comme « bio » et obtienne la mention AB, il est essentiel que ce dernier remplisse deux conditions fondamentales. La première exige que les substances utilisées pour leur conception soient d'origine végétale. La seconde quant à elle, veut que ces produits ne soient en aucun cas testés sur les animaux. C'est la situation actuelle avec Aroma-Zone dont les produits sont 100 % naturels et dont les tests sont entrepris en conformité avec la loi.

C'est la loi de mars 2013 qui vient renforcer cette interdiction. Par la suite, plus aucun test sur les animaux n'a été entrepris par les marques de cosmétiques, quelles qu'elles soient. Cette prohibition concerne aussi bien les cosmétiques qui ont été fabriqués par les firmes, mais également ceux importés par les grandes surfaces.

Pour ce qui est du marché actuel, les firmes de cosmétiques appliquent de plus en plus les règles applicables aux produits cosmétiques bio pour rester concurrentiels au regard de l'expansion que connaît le secteur. Toutefois, les entreprises de cosmétique ayant débutant dans le secteur comme Aroma-Zone détiennent le monopole du marché du fait de la conformité des produits proposés.